DRÔLE DE DAME À MONTE-CRISTO, pièce montée par Jean-Pierre Jumez
       
   
   


Christopher VADOT

- Christopher Vadot, vous êtes l'auteur d'un thriller, une prise d'otage à la Bourse. Cet héritage est donc dans votre sujet, en quelque sorte ?

- Je trouve tout cela très bien. II y a un humour pétillant typique d'outre-Manche qui me plaît, peut-être du fait que je suis moi-même à moitié britannique. Alors, je puis vous assurer que le fantôme est là...

- Non ?

- Absolument : dehors. II est drapé de brume, il nous empêche de sortir et vous savez pourquoi ? Parce qu'il cherche le trésor !

 

 


- Vous allez donc le prendre en otage ?

- Non, je n'ai pas cette possibilité. Mais je me demande à quel point il n'est pas un peu écossais. On les dit radins. Il veut donc garder le trésor. Comme il savait qu'il y aurait des tas d'auteurs, il a envoyé la pluie par ses relations dans le milieu, ce qui nous a confinés ici, dans le château. Ainsi, il a la voie libre. Mais il aura du mal, car le trésor bouge. II n'est pas fixe comme les trésors classiques. II bouge au rythme des passions des auteurs. Ce serait bien de le fixer. Alors, si dame McKrane était enterrée ici, elle serait le pôle où se fixerait le trésor.

- Avez-vous déjà eu vent de trésors ?

- Bien entendu. En Ecosse, on est toujours sur la piste d'un trésor.

- Lorsqu'on prend possession d'un trésor, est-ce qu'on change ?

- II ne faudrait pas.


 

 


 
 
             
     
                   
Authored and hosted by EDIT Online - Copyright © 1996-2010 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.