DRÔLE DE DAME À MONTE-CRISTO, pièce montée par Jean-Pierre Jumez
       
   
   


Eric LE NABOURG

- Bonjour, Monsieur. Vos nom et qualité ?

- Attendez, on dit Bond. JAMES Bond. Alors je me nomme Le Nabourg. ERIC Le Nabourg.

- Quel ouvrage présentez-vous aujourd'hui ?

- Une biographie d'Alexandra David-Neel.

- Vous vous attaqueriez à la biographie de Dumas ?

- J'en ai une en projet.

- Faites-vous appel aux fantômes ?'

- Non, le dernier auquel j'ai téléphoné m'a simplement répondu : "Bon suaire". Un fantôme ne laisse pas de trace, c'est donc difficile de le suivre.

- En effet. Oscar Wilde l'avait d'ailleurs remarqué dans le " Fantôme de Canterville ".Sur quoi vous appuyez-vous donc ? Sur un trésor ?

.

 


- Comment Dumas aurait-il pu rapporter ce trésor de Rennes-le-Château jusqu'ici ? Car il y a sûrement un lien entre Rennes-le-Château, les Templiers, Jeanne d'Arc, Louis XVII et Alexandre Dumas.

- Vous êtes trop imaginatif. C'est un vilain défaut. Mais admettons. II sera utile, ce trésor ?

- Cela m'étonnerait qu'on en trouve un. Mais je suis avec intérêt l'histoire de cette délicieuse Ecossaise.

- Ah oui, elle est délicieuse, évidemment !

- C'est évident. De toute façon, Michel Audiard a fait dire à l'un de ses caractères : "A partir d'un certain chiffre, tout le monde écoute". Je trouve que 5 millions de livres, c'est un bon chiffre pour provoquer une espèce d'efflorescence de l'ouïe.

- C'est l'inverse de la télé où, au-delà de 5 minutes, il n'y a plus d'écoute. Pourquoi faut-il compter sur un donateur alors que tant de gens, en dehors de cette assemblée, pourraient contribuer ?

- Je vous répondrai par une autre question : pourquoi demandons-nous à des Américains de restaurer Versailles et Giverny ?


 

 


 
 
             
     
                   
Authored and hosted by EDIT Online - Copyright © 1996-2010 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.