LA DANSE DES MOTS, billet quotidien, avec Oomark 

**********

METTRE LES PIEDS DANS LE PLAT (26/5/10)

  • Le plat dont il est question, ce sont des étendues d’eaux basses.
  • Mettre les pieds dans le plat, c’est remuer la boue.
  • Ce qu'on fait lorsqu'on doit traverser a gué.
  • À relier au provençal « gaffer » qui signifie aussi agiter les pieds dans la boue.
  • À la différence près qu'on peut s'abstenir de gaffer, mais qu'un jour ou l'autre, il faut bien mettre les pieds dans le plat.
  • Ins Fettnäpfchen treten / in den Fettnapf treten - To put one's foot in it - To put your foot in your mouth - Meter el dedo en la llaga

*******

DU PAIN SUR LA PLANCHE (27/5/10)

  • Auparavant, l'expression signifiait que l'on disposait de réserves.
  • Mais dans l'argot militaire de la Première Guerre mondiale, un pain était un jour de mise aux arrêts, puisque la punition se traduisait par un régime de pain sec et d'eau.
  • Et comme on dormait sur une planche, avoir du pain sur la planche a vite signifié : collectionner les jours d'arrêts.
  • C'est en passant dans le langage civil que l'expression a acquis son sens actuel : avoir beaucoup de travail en perspective.
  • Cette journée de grève sera assurément aussi longue qu'un jour sans pain.
  • Mais sera-t-elle pour autant une planche de salut pour les retraites ?
  • Être lodé (Québec) - To have work in hand - To be as busy as a cat burying shit - Hay mucha tela que cortar

*******

SIPHON (21/5/10)

  • Depuis 99 ans, le célèbre Oxford English Dictionary a publié une erreur.
  • Il s’agit de la définition du mot “siphon”
  • Siphon (en anglais) se réfère au tube permettant de vider des réservoirs qui ne peuvent l’être autrement (aquariums, réservoirs d’essence…).
  • Depuis un siècle donc, l’OED prétendait que le phénomène résultait de la pression atmosphérique.
  • En fait, c’est la gravité qu’il convenait d’évoquer.
  • Une découverte (l’erreur) qui revient à un physicien australien.
  • Siphon d’évier, de lavabo : P-trap, U-bend

*******

THOUGHT-TERMINATING CLICHÉ (19/5/10)

  • Thought-terminating cliché peut se traduire par : aphorisme convoqué pour mettre fin à la discussion.
  • Le but est d'empêcher une réflexion d'aboutir.
  • Il s’agit d’une technique de gestion (ou de manipulation) de groupe consistant à interrompre un débat par un aphorisme qui clôt toute controverse.
  • Utilisé régulièrement pour souder une société, une communauté religieuse, etc.
  • Il n’y a pas marqué "banquier" sur mon front.
  • Avec un budget, on n’est pas sûr d’y arriver, mais sans budget on est certain de ne jamais y parvenir.
  • Dans notre métier, si tu progresses pas tu meurs .
  • Les voies du Seigneur sont impénétrables.
  • Secret défense.
  • On ne peut pas tout avoir.
  • Il faut de tout pour faire un monde.
  • Qui vivra verra.
  • Chaque fois, le principe consiste à convoquer une vérité consensuelle, à laquelle on ne saurait s’opposer sans s’exposer, et à l’appliquer
  • de façon détournée au sujet traité.
  • Malhonnêteté intellectuelle évidente, mais qui cloue le bec de l’interlocuteur.

*******

TOMBÉS DANS UN PANNEAU (17/5/10)

  • Un cocktail lounge, en Norvège :
    Les femmes sont priées de ne pas avoir d’enfants au bar.
  • Plaque d’un médecins à Rome :
    Spécialiste des femmes et autres maladies.
  • Dans un hôtel de Tokyo :
    Si vous désirez de l’air conditionné ou de l’air chaud, contrôlez-vous.
  • Dans un restaurant de Nairobi :
    Les clients qui trouvent nos serveuses grossières devraient voir le directeur.
  • Sur une route au Nigeria
    Lorsque ce signe est sous l’eau, ne passez pas.
  • Dans un cimetière au Ghana
    Il est interdit de cueillir des fleurs sur sa tombe
  • Dépliant d’un hôtel italien :
    Cet hôtel est connu pour son calme et son isolement. C’est pourquoi des milliers de touristes du monde entier y accourent.
  • Dans un hôtel de Bucarest :
    L’ascenseur sera réparé demain. Pendant ce temps, vous serez insupportable.
  • Dans un hôtel parisien :
    Veuillez laissez vos valeurs à la réception.
  • Dans un hôtel d’Osaka :
    Vous êtes invité à faire bon usage de la femme de chambre.
  • Dans un hôtel de Moscou qui fait face à un cimetière :
    Vous êtes invité à visiter le cimetière où des artistes sont enterrés chaque jour – sauf le jeudi.
  • Sur l’hebdo « Soviet Weekly » :
    Exposition d’oeuvres de 15.000 peintres. Ils ont été exécutés au cours des deux dernières années.
  • Dans la Forêt Noire :
    Il est interdit aux personnes de sexe opposé d’habiter la même tente, sauf s’ils se sont mariés à cet effet.

*******

ÉLÉMENTS DE LANGAGE (12/5/10)

  • L’expression semble dater des controverses sur la candidature de Jean Sarkozy à la présidence de l'Epad et des attaques visant le passé de Frédéric Mitterrand.
  • On ne se rend plus sur les plateaux de télévision sans être muni d’éléments de langage rigoureusement répertoriés.
  • Les éléments de langage, ce sont les idées et les mots préparés par les services de communication, que tous ceux qui s’expriment au nom d’un parti ou d’une entreprise sont invités à utiliser.
  • L’objectif est évidemment d’afficher l'unité de rigueur.
  • Le principe des éléments de langage n’est pas récent : il y a longtemps que la communication est canalisée.
  • Ce qui est nouveau, c’est de désigner ainsi ce qu’on appelait autrefois « des réponses toutes faites ».
  • C’est à la rigueur plus flatteur pour celui qui doit s’y conformer.

***********

PRÉSERVER LES RÉACTEURS (9/5/10)

***********

EMPRUNTER MOINS CHER (7/5/10)

***********

VICTOIRE DE L'OM (6/5/10)

***********

RECETTE EXOTIQUE (3/5/10)

  • Des tagliatelles au prosciutto et… aux sardines.
  • Cette recette, un poil hardie, a été publiée par Pinguin en Australie dans un ouvrage intitulé Pasta Bible
  • Ingrédient important recommandé par les auteurs : du poivre noir.
  • Plus précisément : du poivre fraîchement moulu (fresh ground black pepper).
  • L’éditeur a visiblement trouvé bizarre cette innovation culinaire et – n’oublions pas le contexte historique – a rectifié de la manière suivante : fresh ground black people.
  • Les auteurs, qui préfèrent rester anonymes, n’ont apparemment pas digéré cette prise de position éditoriale.
  • 7000 exemplaires au pilon.

*******

 

Authored and hosted by EDIT Online - Copyright © 1997-2013 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.