LA DANSE DES MOTS, billet quotidien, avec Oomark 

**********

LA DANSE DES LOGOS (25/6/10)

  • Observez le 1 habilement glissé entre les deux lettres.

 

  • Le W suggéré pointe vers le nord-ouest, évidemment.

 

  • La flèche jaune évoque un smiley, représentant la satisfaction du client, mais part du A vers le Z pour marquer le service complet (reportez-vous à l’un de mes anciens billets consacré aux marques).

 

  • Les deux premières lettres représentent le signal analogue, alors que le 1 et le 0 évoquent le numérique (binaire)


  • Une flèche se cache dans ce logo. Observez bien l’espace entre le E et le X (que nous avons renforcé).

 

  • La marque est basée dans la ville des ours, Berne. D’où la silhouette dans le dessin

*******

VADE PETRO SATANAS (23/6/10)


*******

FAITS DE VESTIAIRE (18/6/10)

  • On connaissait le fait de match, expression bâtie sur mesure pour justifier la main de Thierry Henry non sanctionnée par l'arbitre, et qui a permis à l'équipe de France de football de gagner sa qualification pour la Coupe du Monde.
  • Après l'incident qui a suivi la deuxième contre-performance des Bleus en Afrique du Sud, on a parlé de fait de vestiaire.
  • La tradition voudrait que les vestiaires des stades constituassent autant de sanctuaires, d'où n'a pas à sortir ce qui s'y dit.
  • On désigne par faits de vestiaires ces moments d'agressivité entre coéquipiers qui suivent les matches dans les vestiaires et qui s'éloignent de la morale courante.
  • Lorsqu'une crise ou une altercation interviennent au vestiaire, elles sont censées y demeurer.
  • Surtout avant de prendre une veste.

*******

LE BAC EST AISÉ MAIS L'ART EST DIFFICILE (16/6/10)

  • Les candidats du bac « S » devaient se pencher sur la question des règles de l'art, donc de la liberté de création.
  • L'art n'est-il vraiment soumis à aucune règle? La création esthétique est-elle ouverte à une liberté sans rivage? Les artistes, affranchis de toutes prescriptions, ne suivent-ils qu'une spontanéité créatrice sans loi ?
  • Est-ce un don d'être artiste, une qualité innée ?
  • Ou bien est-ce une qualité acquise par un apprentissage de règles ou de savoir-faire ?
  • La création esthétique est-elle différente de l'activité technique ?
  • L'art est un lieu possible de liberté, de spontanéité et d'inspiration.
  • L’art s’affranchit des conventions, des normes et des lois qui régissent l'ensemble des activités productives de la société.
  • Mais quiconque n'est pas artiste, et créer exige des compétences et savoirs spécifiques.
  • À la Renaissance, la peinture s'apprenait et se pratiquait en atelier, dans des rapports maîtres-apprentis assez proches de ceux qui prévalaient à l'époque dans le monde de l'artisanat.
  • L'édifice était d’ailleurs placé sous la haute autorité de l'Académie des beaux-arts.
  • Les règles de l'art sont, en premier lieu, liées au travail et à la maîtrise que l'artiste doit avoir de son matériau et de ses outils.
  • C'est dans, contre et avec le matériau que s'exerce et se déploie la liberté.
  • Les œuvres extraites du matériau sous l'action de pratiques et de protocoles techniques spécifiques, mais sont aussi des faits sociaux, qui émanent de l'épaisseur signifiante du monde,
  • Les règles brident et stimulent tout à la fois la liberté créatrice.
  • La logique du sens rencontre la logique de la sensation dans un rapport en constant devenir.
  • Surtout depuis le 19e siècle en Occident, libéré de l’Académie : les Impressionnistes ont ébranlé la perspective, les Cubistes ont déconstruit la figure, les peintres abstraits ont aboli la représentation…
  • Créer en art ne consiste pas à appliquer des règles, ni à les refuser, mais à en inventer sans cesse de nouvelles.
  • Il s'agit d'épouser les pulsations du monde.

*******

DE GAULLE OU de GAULLE ? (14/6/10)

  • De Gaulle est né à Lille en 1890.
  • Donc il est de ch’Nord et porte un nom du terroir.
  • Ce qui implique que « De » prenne une majuscule, puisqu'il s'agit de la transposition du flamand, et que ce « De » se réfère à l'article : De Swaarte, De Waere, De Ceunebrouck...
  • Tout comme en Bretagne : Le Coat, Le Clec'h, Le Vigoureux…
  • Eh bien pas du tout !
  • Notre grand homme (Grand Homme ?) n'est ch'ti que par sa maman, la bonne Mme Maillot.
  • La famille de papa est pour sa part d'origine bourguignonne, même si elle résidait à Paris depuis le 18e siècle.
  • Le patronyme provient en réalité du germanique « Die Walle » (le mur).
  • Par conséquent, rien à voir avec Astérix non plus.
  • Donc De Gaulle, à l'inverse des patronymes nobiliaires : d'Estaing, de Villiers, de Villepin.
  • Mais la famille a préféré modifier cette humiliante destinée.
  • Donc de Gaulle.
  • Mais l’histoire (minuscule) ne s’arrête pas là !
  • L'élégante particule est en effet gênante lorsqu'elle suit le vilain partifif « de » :
  • Le discours de de Gaulle, la DS de de Gaulle, la force de frappe de de Gaulle...
  • Les secrétaires de rédaction ont donc recours à un subterfuge : la capitalisation ; l'héritage de De Gaulle, la rectitude de De Gaulle, l'humour de De Gaulle...
  • Allez, plions les gaules !

*******

CRASH COURSE POUR LES JURONS (12/6/10)

  • Le football serait un sport de gentlemen joué par des zazous.
  • À preuve : les jurons, bras d’honneur, coups (sournois ou spectaculaires) et autres élégances qui jalonnent les rencontres.
  • Attention ! Une parole ou un geste injurieux envers l’arbitre entraîne un carton jaune.
  • Problème : comment l’arbitre peut-il décrypter une insulte dans une langue qu’il ne comprend pas ?
  • Comment peut-il savoir que cette petite mélodie sifflée par un Mexicain signifie « c… tu madre » ?
  • Solution : des cours intensifs de jurons multilingues.
  • Bien qu’elle s’en défende, il semble bien que la FIFA soit forcée de dispenser ces crash curses.

***********

PUISQU'ON EN PARLE (9/5/10)

  • équipe nationale de football - national football team - Fußballnationalmannschaft - squadra nazionale di calcio - selección de fútbol
  • capitaine de l'équipe - team captain - Mannschaftskapitän - capitano della squadra - capitano - capitán del equipo
  • avant-centre - center forward - Mittelstürmer - centravanti – ariete
  • attaquant - striker - Stürmer - attaccante – delantero
  • ailier - winger - Flügelstürmer – ala – extremo
  • défenseur - defender – Abwehrspieler – difensore – zaguero
  • gardien de but – goalkeeper - Torhüter - portiere – guardameta

***********

ÊTRE MEDUSÉ (7/6/10)

  • En 1994, le vrai faux rapport de 35 pages "rédigé" par Xavière Tiberi n'avait coûté que l'équivalent de 45 000 euros au contribuable.
  • Aujourd'hui, avec la rédaction d'un mémoire par Christine Boutin, on change de dimension.
  • Les coûts, cette fois-ci, seront abyssaux.
  • On est médusé.
  • Dans la mythologie, Méduse était une belle jeune fille que Neptune avait enlevée pour l'amener au temple de Minerve.
  • Laquelle, devant telle beauté, la transforma en une créature ignoble, avec des serpents en guise de cheveux, des dents de sanglier (mais quand même affublée d'ailes en or).
  • Son apparence était si terrifiante que quiconque la regardait s'en trouvait pétrifié.
  • Ce n'est en tout cas pas au lance-pierres qu'est rémunérée cette armada de "rédacteurs".

***********

FIAT LUXE (4/6/10)

  • Crise oblige, l’industrie du luxe doit élargir sa clientèle.
  • Mauboussin crée ainsi le « luxe accessible ».
  • Rompant avec le principe social qui veut qu'un produit de luxe doit être cher jusqu'à être inaccessible au plus grand nombre.
  • Les objets de luxe défiaient les lois ordinaires de la valeur marchande pour suivre les fluctuations arbitraires de la valeur symbolique, socialement distinctive.
  • Redéfinir de luxe vise donc à rompre délibérément sa logique sociale de caste, et à l'ouvrir à la logique économique des biens ordinaires.
  • C'est le juste prix, et non le hors de prix.
  • C'est le plus grand nombre, et non l'élite.
  • Cette oxymorique joaillerie dite abordable est l'émergence d'une nouvelle conscience, en rupture avec l'attachement archaïque à des privilèges.
  • La crise fait basculer l'univers transcendant du luxe dans la triviale immanence des marchandises
  • The Affordable Art Fair (The AAF), qui s'est tenue à Paris du 27 au 30 mai joue aussi le grand public contre l'élite des connaisseurs.
  • Ce salon ouvre le ghetto du marché actuel de l'art en s'adressant à des acheteurs aussi modestes culturellement que financièrement.
  • Il lève les entraves que le prix oppose au souhait supposé du public de se faire plaisir en achetant des œuvres d'art.
  • En se définissant ainsi comme une véritable Foire à moins de 7000 euros, l'AAF substitue ostensiblement un critère de prix à une orientation esthétique.
  • Tout fout le camp.

***********

RÉTROCOMMISSIONS EX OFFICIO ? (3/6/10)

  • ·Ex officio signifie : qui résulte de la fonction ou du titre
  • Le président de la République Française est ainsi ex officio chanoine d’honneur de Saint-Jean de Latran, ou encore coprince d’Andorre.
  • L’expression vise plus généralement toute obligation attachée à une fonction.
  • Notamment les obligations désagréables : réduction des budgets, fermeture de casernes, regroupement de maternités…
  • Et, pourquoi pas, les obligations occultes.
 

*******

 

Authored and hosted by EDIT Online - Copyright © 1997-2013 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.