LA DANSE DES MOTS, billet quotidien, avec Oomark 

ETATS... (30/12/09)

  • Un nouvel état est sur le point de voir le jour en Inde : leTelangana, issu de l’Andhra Pradesh (capitale : Hyderabad).
  • Hier, je vous parlais d’histoire.
  • Aujourd’hui, voici la géographie.
  • Les états, ça va, ça vient. Tenez :
  • Bougainville : dans l’archipel Bismark des Iles Salomon (de 1975 à 1992).
  • Carélie : entre Finlande et Russie (de 1920 à1922).
  • Cyrénaïque : la région tripolitaine (de 1919 à 1951).
  • Dantzig : port hanséatique entre Pologne et Allemagne (de 1919 à 1939).
  • Envalira : république sécessionniste d’Andorre (capitale : Pas de la Case) - (depuis 1997).
  • Gagaouzie : état turcophone de Moldavie méridionale (de 1991 à 1995).
  • Hedjaz : Grosso modo, l’Arabie Saoudite, sous la suzeraineté d’Ibn Séoud (de 1908 à 1925).
  • Hatay : mosaïque de religions chrétiennes du Levant regroupées autour d’Antioche (de 1937 à 1939).
  • Memel : (Klaipada) en Lituanie, à l’embouchure du Damge, territoire initialement contrôlé par la France, puis indépendant (de 1919 à 1939).
  • Moresnet : Ce territoire neutre était situé à cheval sur les Pays-Bas, l’Allemagne et la Belgique (de 1815 à 1919).
  • Olevsk : l’Ukraine actuelle (de 1941 à 1943).
  • Rhénanie : Aix la Chapelle (de 1919 à 1923).
  • Ruthénie subcarpatique : entre Tchécoslovaquie et Hongrie (en mars 1939 et en juin 1945)
  • Tulé : îlot sur la côte nord du Panama, devenu république suite à une révolte des indiens Cunas (1925) – ne pas confondre avec Thulé.
  • Vellerat : dans le Jura suisse (de 1991 à 1996).
  • La planète dans tous ses états…

*******

NOEUD DE CRAVATE ET NOEUD DE NELSON... (28/12/09)

  • Le 16 juin 1940, la France se rend de facto à l’Allemagne
  • Churchill avait pourtant convaincu de Gaulle qu’alliées, les deux premières forces navales du monde tiendraient forcément les nazis en échec.
  • WC en était tellement sûr qu’il avait même proposé la fusion totale des deux états (mais si, mais si !).
  • Mais le maire de Bordeaux, Adrien Marquet – auquel Pétain avait promis un poste ministériel – était fin tacticien : aux parlementaires et ministres exilés de
  • Paris, il avait subtilement distribué les logements de fonction.
  • Au centre ville : les « défaitistes ».
  • À la périphérie : les « résistants », qui ainsi n’avaient pas le temps physique de se rendre aux multiples réunions convoquées à la hâte.
  • C’est ainsi que les « armisticiens » ont pu faire prévaloir un argument massue : depuis Trafalgar, impensable de réconcilier les deux marines.
  • Tous les marins français portent d’ailleurs – encore aujourd’hui – la cravate noire en signe de deuil.
  • On opte donc à Bordeaux pour la soumission* aux nazis, moins pire qu’une alliance avec les Anglais.
  • Aujourd’hui, les pilotes de ligne français portent toujours la cravate noire, mais arborent aussi sur leurs galons le nœud de nelson, sorte de cercle ouvert.
  • En référence à la géniale manœuvre circulaire de l’amiral éponyme, qui avait pris à revers ses ennemis, pourtant infiniment plus nombreux. Car au-dessus des nuées, on survole la mêlée.
  • Et on évite les sacs de noeuds.
  • En anglais : love-hate relationship.

    * Cet armistice prévoyait en outre de libérer les 400 pilotes allemands capturés par les forces françaises ; lesquels ont immédiatement repris du service et sont allé bombarder nos amis les Anglais dès le 10 juillet sur Swansea, puis ont formé les pilotes soviétiques qui pilonneront les états baltes. Tiens, on se demandait pourquoi les pilotes anglais ont montré un tel acharnement à démolir nos villes à la fin de la guerre...

*******

LE BETISIER 2009... (18/12/09)

  • En mars, Hillary Clinton a offert au ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Lavrov une curieuse petite sculpture intitulée « reset button » devant marquer la fin d’une période de froid entre les deux nations. Mais « reset » a été traduit par « peregruzka », qui signifie « surcharge ».
  • À l’attention des touristes anglais, les panneaux gallois indiquant qu’il fallait regarder à gauche avant de traverser (cerddwyr edrychwch i'r dde) ont été traduits à Cardiff l’été dernier par « pedestrians look right ». Résistance passive ou simple faute de traduction ?
  • Un haut fonctionnaire sud-coréen s’est rendu en Russie et s’est émerveillé de la beauté des tigres de Sibérie. « Les Coréens s’intéressent beaucoup à ces fauves » indiqua-t-il à Vladimir Kirilov, directeur des ressources naturelles. Mais le message, par le truchement de l’interprète, fut légèrement modifié : « La Corée réclame un tigre ». Grands seigneurs, les Russes ont fait don d’un tigre à la Corée, lequel s’ébat quelque part dans les forêts au sud de la ligne de démarcation.
  • Call of Duty: Modern Warfare 2 est un jeu de guerre japonais. Dans la version américaine, le grand méchant Russe Vladimir Mararov organise un attentat sur un aéroport russe (Spoiler Alert!). Le héros américain, agent de la CIA, n’a pas le droit de parler russe car on sait que Mararov veut faire porter le chapeau à la CIA. L’ordre en japonais était « Souvenez-vous, surtout pas de russe ! » qui a été traduit en américain par « Kill’em, they’re Russians ». Ce qui s’appelle un beau retournement.
  • Et bien sûr toujours ce classique triptyque vantant les cachets d’aspirine le long des routes égyptiennes, il y a quelques années :
    • 1er panneau : image d’un personnage visiblement souffrant « Aïe, j’ai mal à la tête ! »
    • 2e panneau : le personnage ingurgite un cachet
    • 3e panneau : l’homme est béat : il est guéri.
 

La traduction était parfaite, mais l’annonceur avait oublié qu’en Égypte, on lit de droite à gauche…

*******

LES PREUVES PAR TROIS (18/12/09))

Nous savons maintenant que Jésus était un créatif publicitaire à la fois tsigane et juif, mais aussi abbronzato. D'ailleurs, il résidait en Californie.

Et en voici les preuves :

Il y a trois bonnes raisons de penser que Jésus était abbronzato :

  1. Il appelait tout le monde « mon frère »
  2. Il aimait chanter la gloire de Dieu
  3. Il n'a pas eu un procès équitable

Il y a trois bonnes raisons de penser que Jésus était juif :

  1. Il a repris l'affaire de son père
  2. Il est resté à la maison jusqu'à l'âge de 33 ans
  3. Il était sûr que sa mère était vierge, et sa mère était sûre qu'il était Dieu

Il y a trois bonnes raisons de penser que Jésus résidait en Californie :

  1. Il avait les cheveux longs
  2. Il aimait marcher pieds nus
  3. Il a lancé une nouvelle religion


Il y a trois bonnes raisons de penser que Jésus était tsigane :

  1. Il n'a jamais travaillé
  2. Il n'a jamais écrit une seule ligne
  3. La police l'a arrêté dans un jardin public où il campait sans autorisation

Il y a trois bonnes raisons de penser que Jésus était un créatif publicitaire :

  1. Son livre est n° 1 au hit-parade depuis sa parution
  2. Ses clients ont créé un paradis fiscal à Rome
  3. Après deux mille ans de réflexion, personne n'est encore sûr d'avoir compris ce qu'il a dit

*******

MERCI DE... (17/12/09)

  • Effet de l’accélération des rythmes professionnels et de l’influence d’Internet.
  • Les formules de politesse raccourcissent.
  • Là où l’on disait « Nous prions de bien vouloir… », « Nous vous saurions gré de… », ou « Nous vous serions obligés », on donne aujourd’hui du « Merci de… ».
  • Il y a un fond de courtoisie dans ce « Merci de… ».
  • Mais il y a aussi comme une inversion de l’ordre naturel.
  • Les formules traditionnelles font les choses l’une après l’autre : on demande d’abord, on remercie ensuite.
  • Avec ce « Merci de », on fait tout à la fois.
  • Dès lors, ce qui n’est qu’une sollicitation dans la formulation classique, peut passer pour une exigence dans la version contractée.
  • Derrière son apparente cordialité, « Merci de » ne laisse pas le choix : c’est souvent un ordre.
  • A destination de ceux qui sont taillables et corvéables... à merci.

*******

DROIT ROMAIN (16/12/09)

  • La question de la communauté des biens est en droit romain plus complexe qu’énoncé hier car la femme avait nettement moins de droits que le mari.
  • La communauté était beaucoup plus avantageuse pour l'homme que pour la femme.
  • Déjà, l'homme avait sur sa femme droit de vie et de mort, c’est dire…
  • Le code civil élaboré par Cambacérès, dans sa première version de 1804, était lui aussi plus favorable à l'homme qu'à la femme. Il est vrai que l’archichancelier était
  • un célibataire endurci.
  • Le droit romain faisait aussi la part belle au régime dotal dans lequel le mari devait gérer la dot de la femme et en rendre compte devant ses beaux parents.
  • La femme célibataire voyait son statut changer le jour de son mariage, perdant alors ce que le célibat lui avait accordé de plein droit.
  • La "liberté juridique" n’a été accordée à la femme qu'en 1966, avec la réforme des régimes matrimoniaux.
     

    *******

DETTE (15/12/09)

  • En droit romain, les biens meubles possédés par les époux avant le mariage entrent dans le périmètre de la communauté au même titre que ceux acquis pendant la durée de l’union.
  • Cette règle s’applique également aux dettes mobilières, parce qu’elles font, en cas de non paiement, l’objet d’une saisie des meubles.
  • C’est ce qu’énonce sous forme allégorique la règle : Qui épouse le corps épouse les dettes.
  • On trouve les traces de ce principe dans notre Code civil.
  • Dans le monde de l’entreprise, on pratique aussi le mariage : fusions-acquisitions, mergers and acquisitions.
  • Et de même qu’en épousant le corps on épouse les dettes, celui qui acquiert le capital d’une société endosse ipso facto la responsabilité de ses dettes.
  • En dépit des frottements fiscaux, il est plus prudent d'acheter le fonds de commerce plutôt que la société.
  • Dans ce cas précis, on peut acheter le corps sans les dettes.
  • S’il voulait vraiment contenir le flux des prétendants, il suffirait au ministre de l'Immigration de brandir la dette nationale.
  • Il prendrait ainsi le problème à bras-le-corps.

*******

NE PAS VALOIR TRIPETTE (14/12/09)

  • Rien à voir avec quelconque acte de chirurgie.
  • Ne pas valoir tripette, c’est ne présenter que peu ou pas d’intérêt.
  • Dans l’univers professionnel, on peut le dire aussi bien d’un praticien dont on estime qu’il n’est pas à la hauteur, que d’une entreprise qu’on envisage de racheter à bas prix.
  • De la formule, émane un parfum paysan qui contribue à sa saveur.
  • Il s'agit peut-être d'une allusion à une petite tripe, boyau de si peu de valeur qu’on en aurait fait l’unité de mesure de ce qui ne vaut rien.
  • Ou d'une déformation de pipette, l’instrument avec lequel on prélève des gouttes, d’alcool notamment.
  • Ou d’une citation de Rabelais relatant la guerre entre Grandgousier et Picrochole dans Gargantua.
  • Mais la piste la plus sérieuse est donnée par le dictionnaire de Trévoux.
  • Au XVIIe siècle, triper voulait dire fouler aux pieds, mépriser.
  • Ne pas valoir tripette était ainsi ne pas même mériter d’être tenu en opprobre.
  • Un sens plus sévère qu’il n’y paraît. .
  • Not worth a straw - Keinen Pfifferling wert sein - No valer una perra gorda

*******

L'ENRICHISSEMENT SANS CAUSE (11/12/09)

  • Haro sur les bonus extravagants des acteurs de la finance !
  • Carrément mal compris par l’opinion publique.
  • Heureusement, les principes généraux du droit sont là : il suffit d’évoquer l’enrichissement sans cause.
  • L'enrichissement sans cause (ou action de in rem verso) est un quasi-contrat.
  • Cette notion a été créée par la jurisprudence et permet à une personne (ou une nation) qui s'est appauvrie sans raison au bénéfice d'une autre d'être remboursée.
  • Elle contraint, réciproquement, celui qui s’est enrichi sans raison au détriment d’un autre, d'aporter une juste compensation.
  • Le principe est présent en droit privé comme en droit public.
  • Il permet de remettre les pendules à l’heure.
  • Sa formulation même respire l’équité.
  • Unjust enrichment.
*******

AGNOSTIQUE (10/12/09)

  • C’est au philosophe et biologiste anglais Thomas Huxley (1825-1895), surnommé le « bouledogue de Darwin » tant il en était proche, qu’on doit le mot agnostique.
  • L’agnostique est celui qui prend acte de son état d’ignorance devant les phénomènes qu’il ne comprend pas.
  • Ce n’est pas parce que je ne comprends pas que cela n’a pas de sens.
  • Darwin, Durkheim, Russell, Einstein, se sont entre autres déclarés agnostiques.
  • Il arrive aussi, en entreprise, qu’on n’ait pas d’opinion, ou qu’on ne souhaite pas l’exprimer.
  • Mais avouer une ignorance ou un manque de conviction peut affaiblir.
  • Plutôt que de dire « je ne sais pas », pourquoi alors ne pas tenter un : « sur ce point, je suis agnostique ».
  • L’imaginaire du mot est fort.
  • Un rien savant, le terme est encore respecté.
  • Il y a du bon sens, voire de l’esprit scientifique, dans l’agnosticisme.
  • Agnostique impose le respect.

*******

BATEAU (10/12/09)

  • L’image se veut claire : être dans le même bateau, c’est se sauver ou couler tous ensemble.
  • D’où l’idée du sommet de Copenhague.
  • Rappeler qu’on est tous dans le même bateau, c’est souligner qu’au-delà des histoires et des intérêts particuliers, il y a un passage obligatoire où l’enjeu est le même pour chacun.
  • Reconnaître qu’on est sur le même bateau, c’est savoir dépasser, le temps de la traversée, rivalités et conflits.
  • Pourquoi la formule sonne-t-elle alors souvent faux ?
  • Simplement parce que sur un même bateau, il y a plusieurs classes.
  • Et que les pays en voie de développement ont été menés en bateau.

*********

COMPLIQUÉ, LE CLIMAT (8/12/09)

  • Foch disait qu’un problème non complexe n’est pas un problème.
  • Annoncer que « c’est plus compliqué qu’il n’y paraît » revient à soulever un problème de plus.
  • On préfère ceux qui apportent des solutions.
  • Celui qui annonce que les choses sont plus compliquées est vite rappelé à l’ordre.
  • Dans les années 70, les journaux titraient sur le refroidissement de la planète et ses funestes conséquences.
  • Certains mettaient en doute cet oracle.
  • Aujourd’hui, ceux qui affirment que l’effet carbone n’est pas démontré subissent des rebuffades
  • Plus que le fait d’un esprit critique, leurs propos sont perçus comme signant une incapacité à fournir la solution.
  • Et l’intéressé est vite jugé dépassé.

*******

BLACK-OUT (7/12/09)

  • Le Rwanda était le bouclier linguistique mis en place par la France depuis des décennies.
  • Le Quai d'Orsay lui avait dédié des investissements massifs, tant culturels qu'éducatifs.
  • Et apporté des soutiens politiques osés.
  • Notre diplomatie avait ainsi érigé une muraille de mille collines stoppant l'anglophonie.
  • La semaine dernière, à Port-d'Espagne, le Rwanda a été le premier pays francophone admis au sein du Commonwealth...
  • Sel sur la plaie : en présence de qui vous savez.
  • Pas loquaces, nos porte-parole et nos médias.
  • Normal : un pays africain qui sort de notre giron, c'est le black-out...

***********

COPENHAGUE : LE BAISER DE LAMOURETTE (4/12/09)

  • Le 7 juillet 1792, la France est menacée par le péril extérieur.
  • Les conflits à l’Assemblée législative sont quotidiens.
  • L'évêque constitutionnel de Lyon Antoine-Adrien Lamourette (1742-1794), propose l'oubli de toutes les querelles devant le danger qui menace la nation.
  • L'Assemblée, dans un grand élan, se lève et prête serment d'union et d'amitié.
  • Les adversaires les plus coriaces s'embrassent.
  • Louis XVI accourt.
  • On l'acclame.
  • Mais le soir même toutes les divergences ont ressuscité.
  • Un mois plus tard, ce sera le 10 août et la prise des Tuileries.
  • On appelle depuis baiser Lamourette une tentative de réconciliation artificielle et éphémère.
  • L’épisode ne portera pas chance à l’évêque de Lyon, qui finira lui-même sur l’échafaud pendant la Terreur.
  • De quoi refroidir les ardeurs, à défaut de la Terre.

*****

TÉGESTOPHILE ET ÉTHYLABELOPHILE (9/11/09)

  • Je viens d’accompagner feu mon père à sa dernière demeure (en l’occurrence Cambrai).
  • Comme moi, il était aquaphobe.
  • Il acceptait bien volontiers les minarets, mais voulait bouter les eauphiles et les eauphages hors de France.
  • Grand amateur de bière, il possédait une énorme collection d’étiquettes.
  • Il aimait si peu l’eau qu’il avait mis sa vie en péril en tentant de rejoindre son poste au Caire via le Soudan, au moment de la Guerre du Kippour.
  • Lorsque vous aurez un moment, découvrez cet incroyable périple (en sept épisodes).
  • Une véritable danse des maux.

*******

SACRÉ RAMDAN SUR LES MINARETS (1/12/09)

  • Le mot ramdam est apparu en France à la fin du XIXe siècle.
  • À cette époque, il désignait un tapage nocturne.
  • Allusion à la période du ramadan pendant laquelle ceux qui suivent les préceptes du Coran doivent s'abstenir de boire et manger entre le lever et le coucher du soleil.
  • Une fois couché l'astre qui éclaire nos jours, le repas enfin autorisé est souvent l'occasion de réunions familiales parfois bruyantes dont le voisinage immédiat profite alors pleinement.
  • Et ce mois de jeûne se termine par l'Aïd-el-Fitr qui est l'occasion de véritables festivités encore plus animées.
  • « Ramdam » est en fait une déformation de « ramadan » qui, pour les voisins de musulmans, était le symbole des tapages nocturnes.
  • Depuis, entré dans le langage courant et déconnecté de ce qui l'a fait naître, le mot désigne plus généralement un vacarme.
  • To make a racket - Armar jaleo - Far un casino

*******

Authored and hosted by EDIT Online - Copyright 1997-2009 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.