DRÔLE DE DAME À MONTE-CRISTO, pièce montée par Jean-Pierre Jumez
       
   
   


Jean-François CHIAPPE

-Jean-François Chiappe, c'était écrit, ce legs ?

- C'est le résultat d'une ferveur et de la personnalité d'Alexandre Dumas. II s'agit d'un legs fabuleux, qui permettra de remettre en état cette maison. Quand vous savez l'effort que nous avons déjà fait, c'est formidable. Plus tard, d'autres personnes iront aussi loin dans la générosité, car dans toute la littérature, Dumas a été le plus généreux de nos auteurs.

- Mais il s'agit d'un legs Dei plutôt que d'un legs populi !

- Les contemporains font des efforts, mais dans la mesure de leurs moyens. Grâce à l'extraordinaire zèle d'Alain Decaux, cette bataille a été très longue. A l'époque où le marché du livre est en pleine crise, il est évident qu'il faut accomplir de temps en temps un effort spécial.

 


- Mais cette exigence de cette dame d'être enterrée dans le parc, c'est une concession importante, si j'ose dire ?

- Mais pourquoi pas ?

- Voulez-vous dire que quiconque apportera une pierre pourra avoir une exigence, fût-elle incongrue ?

- Je ne pense pas que ce soit offenser la mémoire de Dumas que d'inhumer une dame qui aura consacré une fortune fabuleuse permettant à sa demeure de rester debout.

- Son fantôme ne sera plus seul, aussi !

- Je l'ai dit et écrit, et évoqué dans une émission de télévision, je dois confesser que je n'ai jamais vu de fantôme.


 

 


 
 
             
     
                   
Authored and hosted by EDIT Online - Copyright © 1996-2010 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.