Jean-Pierre Jumez est né à Hesdin (Pas de Calais). Après une longue hésitation, il abandonne une carrière sportive (CREPS) pour se consacrer à la musique. Cours privés avec Jean Lafon, Conservatoire de Saint Germain-en-laye, cours avec Charlie Byrd à Washington et enfin Académie Sainte Cécile à Rome (avec GianLuigi Gelmetti pour la direction d'orchestre et le Prof. Nataletti pour l'étude des musiques populaires du monde).

Pendant une vingtaine d'années, Jean-Pierre Jumez est l'un des concertistes les plus demandés, se produisant dans 200 pays (record Guinness) dans les formules les plus diverses. Récitals - avec d'innombrables créations (Jolivet, Auric, Sauguet...), concerts symphoniques (création du Concerto pour guitare de Jacques Castérède), concerts jazz (avec Claude Bolling, Hervé Sélin et des dizaines de formations autour du mondel), duos avec pianistes, flûtistes, chanteurs, contrebassistes (François Rabbath), violoncellistes... On lui doit en outre de très nombreuses œuvres issues des cultures qu'il fréquente (russe, asiatiques, africaines, latino-américaines...). L'intégrale Boccherini qu'il enregistre avec le quatuor Bulgare reste encore aujourd'hui un trésor musical. En compagnie du violoniste Jean-Pierre Wallez, il enregistre un inédit de Paganini, très inspiré par Madame Frassinet, une belle créole... De nombreuses compositions originales sont publiées dans sa collection de partitions "Couleurs de la Guitare". On lui doit également une biographie d'Andrés Segovia.

JP Jumez investit de multiples fois les plus grandes salles du monde (Carnegie, Alice Tully, théâtre des Champs-Elysées, Pleyel, Gaveau, Cecilia Mereiles à Rio, Salle Tchaikovski à Moscou, Grande Philharmonique à St Petersbourg, Salle NHK à Tokyo, Opéra du Cap...). Il est l'un des premiers artistes occidentaux à se produire en Chine (1977) et à enseigner à Pékin. Le disque qu'il enregistre en 1987 est resté longtemps au hit-parade chinois. On lui doit également la création du Festival de Martinique (1975). Dans les années 90, il présente les "Lundis de JP Jumez" dans le célèbre cabaret parisien les 3 Mailletz : immersion totale dans un pays (musiciens, comédiens, cuisiniers invités autour de vins & alcools locaux rivalisent d'inspiration pour créer des soirées endiablées). Pendant cette période, le Club Méditerranée le fait tourner dans presque toutes ses implantations dans le monde. Il est également chargé de la programmation musicale des avions d'Air France.

De 1995 à 2010, il se consacre essentiellement à l'écriture et aux médias (radio, TV, Internet, presse écrite),

En 2010, il présente au festival d'Avignon (officiel) un spectacle en compagnie de la troupe de mimes Magenia. En 2012, il se produit au Cercle Interallié à Paris. En 2015, il concocte au théâtre Adyar (aujourd'hui théâtre de la Tour Eiffel) une pantomime avec une dizaine de danseurs et danseuses sur le thème de "J'ai du bon tabac", avec une composition originale de Claude Bolling. Jusque 2019, il se produit sur diverses scènes parisiennes, étendant son répertoire ou revisitant des standards.

En août 2019, il lance une nouvelle série d'œuvres : "Quinze Nuances de Guitare", dans la foulée de sa collection d'albums "Couleurs de la Guitare" et lance un nouveau spectacle éponyme associant son et lumière.

Commandez ici
le livre
Authored and hosted by EDIT - Copyright © 1999-2020 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.