DRÔLE DE DAME À MONTE-CRISTO, pièce montée par Jean-Pierre Jumez
       
   
   


Daniel ANCELET

- Daniel Ancelet, vous êtes le poète de l'amitié. Le don de dame McKrane, c'est de l'amitié ou de la poésie ?

- Un ouvrage qui s'appelle " Noël, perpétuel Noël ". C'est un recueil de 50 poèmes que j'ai écrits au fil des années à mes amis, pour mes enfants, etc. J'en ai vendu 2, parce que je ne passe pas à la télé.

- Est-ce le nombre des lecteurs qui fait l'écrivain ?

- Absolument pas !

- Est-ce le nombre d'électeurs qui fait l'homme politique ?

- Eh oui.

- Elle pourrait le laisser à l'Etat ou pour autre chose que la sauvegarde du patrimoine.

- Mais elle a des exigences !

.

 


- C'est une compensation bien innocente, vous me l'accorderez.

- Donc vous acceptez qu'elle soit enterrée dans le parc ?

- Tout à fait.

- Pour de l'argent, vous acceptez de dénaturer ce parc, qui changera de rôle. N'est-ce pas le cimetière des valeurs de Dumas ?

- Non, Alexandre Dumas ne l'aurait pas refusé, lui qui a accepté les melons de Cavaillon. Un écrivain ou un poète sera toujours heureux qu'on s'intéresse à lui. Lorsque quelqu'un a encore assez de tendresse, si longtemps après ... Il est heureux, s'il nous regarde. D'ailleurs, c'est beau que cette dame ait encore cette ferveur. Comme disait Leconte de Lisle dans ses Mémoires de l'Amour : "Le meilleur de l'amour, c'est le commencement. C'est pour cela qu'il faut recommencer souvent". Eh bien si quelqu'un tous les jours peut donner de l'argent pour les poètes, je crois que les valeurs de l'humanité seront préservées


 

 


 
 
             
     
                   
Authored and hosted by EDIT Online - Copyright © 1996-2010 Edit - Easy Does I.T. - Internet & Translation. All rights reserved.